Comment fonctionnent les groupes de production d’eau glacée pour refroidir les data center ?

Souvent sujets à surchauffe, les data center sollicitent énormément de puissance et d’électricité au quotidien. Pour ce fait, il est essentiel d’adopter une technique efficace afin d’assurer la gestion thermique de ces centres d’informations. La climatisation, mais plus précisément les groupes d’eaux glacées figure parmi les solutions adaptées. Découvrez leur fonctionnement dans le texte suivant.  

D’une manière générale, la température idéale pour un centre de données se situe entre 18 et 27 °C. Une humidité d’environ 20 à 80 % est aussi une condition importante pour profiter des meilleures performances du serveur. Ainsi, le fonctionnement d’un groupe froid maintien le data center à la bonne température en absorbant l’excès de chaleur générée.

Le groupe de production d’eau glacée diffuse alors du fluide frigorigène selon les technologies utilisées. Ainsi, selon les dispositifs, il est possible d’opter pour du froid négatif ou positif. Ce dernier est diffusé sur les data center après vérification de l’étanchéité des circuits. Le traitement en refroidissement doit alors être raccordé à une source d’eau et d’électricité. Le point d’eau sert à maintenir la pression nominale dans ces centres d’informations. De ce fait, la production d’eau glacée n’entraîne pas d’importantes consommations d’eau ou d’électricité.

Les groupes de production d’eau glacée fonctionnent également à travers la méthode du free cooling. Elle permet alors d’humidifier l’air pour maintenir les data centers à une température adaptée.   L’utilisation de compresseurs et de ventilateurs est donc indispensable afin d’avoir un meilleur rendement tout en réduisant la consommation en énergie.

Recommended For You

A propos de l'auteur: Christian

J'ai des notions de SEO et cet annuaire envoie du très bon jus ! Vous avez donc tout à y gagner à ajouter votre site dans cet annuaire.